bootstrap menu

JE


De Benoit Schwartz
Mise en scène Cécile Mangin
Musique Stéphane Kerihuel

Un enfant enfuit du bagne reste introuvable. S’il est vivant, est-il sauf ? Un enfant broyé, puis façonné par la barbarie des adultes, peut-il "se sauver" ? La géographie en question ici est intime, profonde. Elle envahit le plateau, comme une mer noire et froide, par temps de pleine lune. Elle n’accueille pas, ne rassure pas. 
La guitare électrique, métallique, est l’écho de la schizophrénie d’un monde… EIle lance et relance la course… La lumière découpe le néant. Conscience symbolique du système, elle maintient, traque, s’insinue, oppresse. Le son fouille la profondeur du cauchemar, du souffle retenu, des limbes… 
Aucun moyen d’en réchapper, même par le suicide, porte ouverte vers l'ultime liberté. L’âme de l’enfant est prise au piège.
La compagnie propose une deuxième variation JE (se terre) une expérience en immersion dans le noir, à l’écoute de l’enfant qui se cache et témoigne.
Spectacle à partir de 16 ans

Durée 45 minutes

Texte Benoit Schwartz publié dans la revue théâtrale FRICTIONS n° 24 – Janvier 2015
Musique Stéphane Kerihuel    

Mise en scène Cécile Mangin

Avec Benoît Schwartz et Stéphane Kerihuel (guitare électrique)
Son Mael Bellec
Lumières Maurice Srocynski
Costumes Cécile Pelletier

Photos Christian Berthelot
Vidéo Studio Le Rocher

Production © Compagnie La Bao Acou, 2014

Coproduction Mil Tamm / Pays de Pontivy / Itinéraire bis (ADCA 22) / Scènes et territoires en Lorraine


Soutiens Bateau feu / scène nationale de Dunkerque (carte blanche) / Espace An Dour Meur de Plestin-les-Grèves (accueil en résidence)